welding the future together

LE SOUDAGE PAR FRICTION MALAXAGE (FSW),
UN PROCEDE INNOVANT ET ULTRA-COMPETITIF

Principe du FSW
Le Soudage par Friction Malaxage (Friction Stir Welding) est une technologie innovante de soudage d'éléments en phase solide, basée sur le principe physique du soudage par friction en rotation.
Concrètement : une broche en rotation spécialement profilée composé d'un épaulement et d'un pion, exerce un effort et un frottement à l'interface des deux matériaux à assembler. La matière passe alors à l'état «pâteux», entre l'état liquide et l'état solide (en dessous de la température de fusion).
Le pion progresse le long du joint de soudure et brasse les matières des deux pièces à assembler. Souder avant d'atteindre la température de fusion des matériaux permet d'assembler des alliages difficilement soudables avec les techniques de soudage classiques, comme des alliages d'aluminium, de magnésium ou de cuivre.

Les avantages du FSW par rapport à d'autres procédés
Les avantages du FSW par rapport à des techniques de soudures plus «classiques» sont nombreux, et à plusieurs niveaux :

Au niveau économique

  • Le procédé de Soudage par Friction Malaxage (FSW) ne nécessite pas de préparation des joints et pas d'apport de métal. La vitesse de soudage est plus rapide que pour des procédés à l'arc électrique .
  • Selon les matériaux à assembler , on peut atteindre des vitesses de soudage supérieures à 2m/minute, ce qui augmente la productivité.
  • D'autre part, le FSW ne requiert pas de gaz de protection et demande une faible consommation énergétique.
  • Pas de métal d'apport requis d'où un gain important en terme de masse.
  • Le joint soudé ne requiert pas d'opération post soudage du type meulage, brossage, ébardage.
  • La technologie FSW limite les défauts liés à de longs cycles de fabrication, ainsi que les coûts de main d'œuvre élevés.
Au niveau mécanique
  • La matière n'entrant pas en fusion, le FSW permet d'éviter les problèmes liés à la solidification (fissuration à chaud, porosités…) On observe alors peu de déformation, même pour les grandes longueurs et peu de modifications structurelles de la matière.
  • Le cordon de soudure est constitué du même métal que les parties soudées, contrairement aux procédés classiques où la composition du cordon de soudure est moins maitrisée. Le joint soudé conserve de bonnes propriétés mécaniques en statique et en fatigue.
Le procédé FSW permet le soudage d'alliages difficilement soudables par les procédés classiques (par exemple, les alliages d'aluminium des séries 2xxx et 7xxx). Il offre la possibilité de réaliser des assemblages hétérogènes (Aluminium/Cuivre, Aluminium/Acier…..).